Le Kriyā yoga.

L’article ci-dessous est extrait de la revue « Pas à pas » éditée par l’association régionale IFY Poitou Charentes et reproduit avec l’aimable autorisation de celle-ci.

« Le yoga se pratique avec rigueur, discernement et acceptation. La philosophie du yoga nous offre de nombreuses pistes pour découvrir qui nous sommes vraiment et pour permettre le plein épanouissement de tout notre potentiel.

Trois états d’être
C’est dans son texte de référence, le Yoga Sūtra de Patañjali, que l’on découvre les principaux trésors de conseils, d’encouragements et de mise en garde, pour réaliser notre véritable nature …
Même si le 1er chapitre de ce texte inspirant situe bien notre paysage mental et les obstacles sur le chemin, même s’il nous donne déjà les clefs essentielles pour avancer… C’est le 2ème chapitre qui nous fait entrer dans le vif du sujet et notamment le YS II.1.
Ce sūtra d’ouverture du 2ème chapitre pourrait presque se suffire à lui-même, tellement il englobe les principaux plans de notre personnalité : les plans physique, mental et spirituel. Cette triple nature de l’être demande ainsi une triple préparation…
Tel un trépied magique, ce « mode d’emploi » du yoga – et ce « mode d’emploi » de la vie au sens plus large – permet à tout un chacun de se développer de manière harmonieuse, régulière et équilibrée.

II. 1 : tapaḥ-svāvdhyāya-ìśvara-praṇidhānāni kriyā-yogaḥ
« Le yoga se pratique avec rigueur, discernement et acceptation » ou « L’état de yoga se met en place, ou se réalise, lorsque ces trois qualités sont présentes ». Chacun de ses trois aspects peut se nuancer avec de nombreux synonymes, qui sont autant de moyens pour ajuster la pratique du yoga à chacun, la rendre accessible selon ses difficultés, son tempérament et ses prédispositions, afin que l’état de yoga soit au rendez-vous.

Nous voyons au passage que ces trois éléments, ces trois attitudes, ces trois états d’être englobent tout l’astanga yoga, depuis la manière de nous comporter avec les autres et avec nous-même, la manière de prendre soin de notre corps, de nos souffles et de notre mental pour accéder, au-delà de la dualité, à cet État de yoga tant recherché et mentionné dès le début du premier chapitre : un état d’unité intérieure et de paix mentale.

En résumé : « Il faut tout faire pour bien faire, mais faire preuve de discernement et enfin en accepter le résultat… quel qu’il soit ! »

C’est aussi : « agir, réfléchir et apprécier ». Mais aussi : « faire, observer et laisser faire ». C’est « l’action, la compréhension et la dévotion ».

Trois voies de yoga
Ces trois aspects du kriyā yoga ne sont pas sans évoquer les trois formes principales de yoga, le karma yoga (le yoga de l’action juste), le jñāna yoga (le yoga de la connaissance vraie) et le bhakti yoga (le yoga dévotionnel). Cette classification permet d’intégrer la globalité de notre être, le corps, le mental et l’âme en un tout unifié.

« Il ne s’agit pas de renoncer à agir, mais d’agir dans le renoncement. »
BG IV.18

« S’employer avec constance à connaître le Soi, garder à l’esprit la finalité de la compréhension du réel, c’est tout cela que l’on nomme la connaissance. »
BG XIII.12

« Nul n’accède à la conscience infinie sinon par la dévotion mais d’aucune autre manière. Les êtres s’inscrivent en elle. C’est elle qui sous-tend le monde. »
BG VIII. 22

Yoga et détachement
Toutefois nous pouvons méditer sur ces différents points de vue : Swami Râmdas³ mettait en garde en disant : « Sans karma yoga, le jñāna yoga et le bhakti yoga ne sont que de l’égoïsme spirituellement magnifié ».
Râmakrishna3 voyait de la dévotion dans l’action : « Le karma yoga est la communion avec Dieu par le travail ».
Mais Shankaracharya3 semble préférer la réflexion : « Seule la pratique du jñāna yoga permet d’atteindre la délivrance de l’ignorance de sa propre nature ».

En résumé : « C’est par la vision intérieure que certains perçoivent en eux la Conscience (bhakti), d’autres par l’analyse (jñāna) et d’autres par l’action (karma), mais tous avec détachement. »

Ce slhoka résonne comme une confirmation du YS II.1 sur le yoga de l’action, le kriyā yoga

Bibliographie :

¹équanimité : égalité d’âme

²sattvique : doté de la qualité de sattva, la clarté, la compréhension.

³Swami Râmdas (1884-1963), Râmakrishna (1836-1886), Shankaracharya (VIIIème siècle) : trois grands maîtres spirituels de l’hindouisme. »

Nathalie Moulis, Formatrice IFY – 2020