Pourquoi pleure-t-on quand on fait du yoga ?

Magazine Elle du 7 mars

Voilà un phénomène longtemps resté mystérieux. Pourquoi certaines personnes se mettent-elles à pleurer durant un cours de yoga ?
La réponse résiderait dans la science !

Peut-être est-ce une situation que vous avez déjà connue ? En pleine séance de yoga des émotions fortes vous gagnent et vous vous mettez à pleurer ou à rire sans être capable de contrôler quoi que ce soit. En plus de détendre, le yoga a le pouvoir de faire ressortir des émotions depuis longtemps enfouies dans notre corps. « Tout commence avec une pensée », explique Madina Tanekeyeva, une professeure de yoga, à la version australienne de « ELLE ». Selon elle, lorsque nous faisons face à des émotions fortes ou un événement traumatisant, le corps emmagasine toutes ces sensations. Même quand nous n’avons pas l’impression d’avoir fait face à un traumatisme, les organes se souviennent. « On se met à penser à des choses qui ont pu arriver par le passé, ou qui arriveront à l’avenir et cela provoque une réaction chimique dans notre cerveau. Nous échangeons alors des neurotransmetteurs, des composés chimiques et des hormones. C’est un procédé qui dure environ 90 secondes d’après les scientifiques », ajoute-t-elle.

Le yoga a cette capacité unique de réveiller ces émotions, bien souvent cachées dans nos fascias. Quésaco ? Grossièrement expliqué, il s’agit de la structure complète du muscle. « Il est constitué de deux souches de protéines alignées ensemble. Et puis cette protéine est enveloppée dans du collagène, qui est un fascia. » Le fascia est comme une feuille qui enveloppe tout, les organes, les muscles, les vaisseaux sanguins, les nerfs, les os… Lorsque nous faisons face à traumatisme qu’il soit physique ou mental, la première réponse se trouve dans le fascia. « Le fascia est principalement composé de collagène et contient 70 % d’eau. Et donc, ce qui se passe, c’est que lorsque le fascia est traumatisé, disons que vous vous faites mal ou qu’il y a un traumatisme émotionnel, votre fascia se déshydrate », clarifie Madina Tanekeyeva.

 

UNE EXPLICATION SCIENTIFIQUE

Après toutes ces faits scientifiques, vous pensez sans doute :  « mais quel est le rapport avec le yoga et les émotions que l’on expérience durant une séance ? » Eh bien, durant une session, la façon dont on bouge et étire son corps réhydrate le fascia et « les émotions coincées dans la toile de ce tissu de collagène sont libérées. » Voilà pourquoi il nous arrive de pleurer durant un cours. La professeure de yoga raconte d’ailleurs à la version australienne de « ELLE » qu’elle voit souvent ses élèves se mettre à rire de façon incontrôlable, à pleurer ou être vraiment frustrés selon les mouvements qu’ils enchaînent. « Ce qui se passe c’est que nous réhydratons le fascia et nous changeons cette structure et tout d’un coup l’émotion surgit. » D’après Madina Tanekeyeva, certaines postures de yoga sont d’ailleurs liées à des sentiments particuliers. Reste maintenant à savoir lesquelles !