bandeau_nature_lienok
Dossier : éthique et déontologie

Vérifier la nature du lien

Article tiré du dossier consacré à l'éthique et à la déontologie, paru dans le numéro Printemps 2016 du journal de l'IFY. Par Muriel Gaillard - Enseignante IFY, en formation.

« Un professeur ne devrait jamais imposer ses façons d’être favorites à son étudiant. Un bon professeur protège ses étudiants contre sa propre influence. Un professeur ne transmet jamais des vérités, il est un guide, il conduit l’étudiant sur la voie de la vérité que ce dernier doit découvrir lui-même. Je ne vous enseigne rien, je vous aide juste à vous explorer vous-même. » Bruce Lee

 

« Cherche un professeur qui a une relation continue avec un professeur, mais concentre-toi sur l’enseignement et non sur l’enseignant », Kausthub Desikachar, le 31 mars 2012 dans Transformation in Yoga Philosophy, paru dans Linda’s Yoga Journey.

Voilà des mots, une volonté exprimée sur le papier, nés d’une bonne intention et de la sagesse à laquelle nous aspirons tous. Pourtant les abus de toutes sortes (manipulations individuelles et de groupes entiers, abus de confiance, abus de pouvoir, abus sexuels, abus émotionnels, abus des faiblesses d’autrui et abus des traumatismes chez les participants, abus financiers) sont tellement fréquents en yoga que Patañjali aurait dû consacrer un sūtra à ce thème !

 

fleurs_nature_lien

 

Signaux d’alarme

Comment se fait-il que ces abus de différentes natures puissent avoir lieu alors que les communautés de yoga reposent sur un enseignement de valeurs de non-violence (ahimsā), d’authenticité (satya) et d’éthique sexuelle (brahmacarya) ? C’est là que je me permets de consigner dans cet article certains signaux d’alarme à prendre au sérieux si vous avez des doutes quant à votre relation avec votre professeur et sur son bien-fondé.

« Les caractéristiques d’un objet apparaissent différemment et la perception de cet objet dépend des différents états d’esprit de l’observateur. » Yoga Sūtra IV. 15

En fonction de nos états d’esprit, nous pouvons être vulnérables et voir un mentor là où il a un menteur ! Il est sage et sain de passer en revue régulièrement le lien que vous entretenez avec votre professeur. Et si les problèmes émergent parce qu’on ne vous autorise pas à remettre les choses en question, si le dialogue ne favorise pas la transparence, si le sentiment d’autorité vous écrase et que vos questions dérangent et trouvent des réponses qui se retournent contre vous, si vous avez l’impression qu’il y a culte de la personnalité, alors tirez la sonnette d’alarme !

Quels sont les domaines qui devraient nous alerter ?

 

Encourager à lier la sexualité au développement spirituel

Alors là tout est bon pour arriver à ses fins : rituels tantriques mystérieux, guérir le mal par le mal, autrement dit guérir les traumatismes d’abus sexuels dans la jeunesse par une nouvelle expérience sexuelle dite « spéciale » ou « privilégiée » ou « spécialement pour vous » ou « pour faire entrer mon âme dans ton corps ». En tout cas, il est absolument interdit d’en parler et d’en faire part à qui que ce soit sous peine d’expulsion ou de régression spirituelle.

 

nature_lien

 

Vulnérabilité et déséquilibre des pouvoirs

Le fait qu’un professeur soit souvent au courant de vos difficultés ne l’autorise pas à s’en servir contre vous. Aucunement ! Ni verbalement ni en action ! Si vous vous trouvez dans une phase de votre vie ou vous êtes fragilisé, prêtez particulièrement attention à votre relation avec votre professeur. Vous voulez à tout prix son attention ? Il joue le jeu de l’abandon régulièrement avec vous et cela vous blesse ? Vous projetez votre amour sur lui et il ne clarifie pas rapidement la situation en vous indiquant que ça n’est pas la nature de votre relation ? Ou vous avez réellement de l’affection réciproque et il maintient sa position d’autorité envers vous ?

 

Maintien d’avantages ou de privilèges

Si vous voyez que dans un groupe le professeur entretient des privilèges pour certains « bons étudiants » et qu’il fait comprendre de manière sournoise aux autres qu’ils ne sont pas à la hauteur ou qu’il faut gagner sa place dans les rangs des privilégiés, si on vous fait comprendre que vous pouvez faire des faux pas qui vous conduiraient au rejet, alors sincèrement il est tout à fait légitime de remettre votre appartenance à ce groupe en question ! Voir l’archétype de l’orphelin qui recherche une appartenance et tombe très vite dans l’idéalisation d’un groupe ou d’un professeur.

Alors en résumé :

  • Il s’agit de respecter et non pas d’idolâtrer,
  • En cas de doute et de peurs récurrentes, n’hésitez pas à en parler à une personne extérieure compétente,
  • Les hausses de tarifs soudaines justifiées par des arguments abusifs sont douteuses,
  • Vous pouvez toujours décider de quitter un groupe ou un professeur car vous gardez votre libre arbitre dans tous les cas,
  • Soyez confiant même si une opportunité se referme, bien d’autres voies s’ouvriront à vous et sûrement des meilleures car vous aurez tiré des enseignements de votre expérience !

Muriel Gaillard

Enseignante IFY, en formation