bandeau_lumiere_bargemon
Séminaire IFY de Bargemon

Aloka, la lumière

Une histoire racontée par Cathy Jacob, Véronique Baudry, Jeanne Hamon, Sophie Ciarapicca et Anabel Ferreras. Séminaire IFY de Bargemon, mai 2016

Aloka, la lumière अलोक

C’est une histoire que l’on m’a racontée en Inde : « Quand on met des coupes d’eau à lumière du soleil, le soleil se reflète dans chacune et chaque coupe pense que le soleil lui appartient… » La lumière est en nous, mais souvent nous ne la voyons pas. Elle nous apparaît parfois en méditant. Mais ce n’est pas forcément parce qu’on fait du yoga que la lumière est en nous !

La lumière c’est la vie, le jour versus la nuit, l’ensemble de toutes les couleurs. Elle nous apporte de la chaleur, nous éclaire, nous nourrit et nous protège.

Quand la lumière est en nous, on ressent la protection, la vitalité. C’est un rayonnement.

Nous l’utilisons quand nous avons peur – « Je suis dans une coque de lumière. » D’ailleurs, nous laissons souvent une petite lumière aux enfants quand ils se couchent, c’est rassurant et protecteur.

La lumière jaillit de l’ombre, elle monte, elle nous élève et elle nous réunit. Elle nous permet d’aller au-delà de l’intellect ou de la moulinette imparable des pensées.

– « Je la sens au niveau du cœur.

– Je la sens au niveau de l’abdomen.

– Pour moi elle est partout !

– Et bien moi, je la ressens sur ajna… »

Peut-être la place-t-on là où nous en avons besoin ?

Dans le cœur, je vois le carrefour de l’horizontal et du vertical. La lumière jaillit dans ce cœur et elle rayonne. Y a-t-il d’autres carrefours dans le corps ?

La lumière est dehors et dedans, elle rentre en mouvement, elle traverse l’ensemble du corps par sa propre intelligence. Je n’ai pas besoin de la diriger.

Comme un volcan, elle jaillit, elle réchauffe et éclaire.

La lumière est la vie.